La Suisse enregistre sa première transaction immobilière blockchain!

 

Le 6 mars 2019,le site Cryptonaute publiait un article de Jacques-André F. sur la première transaction immobilière inscrite dans une blockchain qui a été réalisée dans la Crypto Valley suisse à Zoug le 1er mars dernier.

Cette transaction est le fruit d’une collaboration entre trois entreprises helvétiques : Blockimmo, une plateforme de transaction immobilière reposant sur la technologie blockchain, Elea Labs, une startup blockchain spécialisée dans l’immobilier et Swiss Crypto Tokens, filiale de Bitcoin Suisse, à l’origine du stablecoin « CryptoFranc » (1 XCHF équivaut à 1 franc suisse).

“Les investissements immobiliers traditionnels et leurs programmes d’émission ont à peine évolué. En Suisse, vous avez un marché opaque avec des informations asynchrones et difficiles d’accès. Cela a un impact négatif sur le potentiel de liquidité du marché immobilier. En utilisant la blockchain, Blockimmo apporte une réponse à ces problèmes et initie un changement de paradigme pour la propriété immobilière et le négoce.” a commenté Bastiaan Don, fondateur et directeur général de Blockimmo.

Environ 3 millions de CHF, soit 20% de la valeur de l’immeuble composé de 18 appartements et du restaurant « Hello World », ont été « tokenisés » avant d’être vendus à un pool de quatre investisseurs.

La tokenisation est le processus par lequel la valeur réelle du bien est représentée numériquement dans la blockchain, sous forme de token, ici dans la blockchain Ethereum en CryptoFranc (XCHF).

Ces transactions sont dorénavant visibles sur la blockchain Ethereum et sur la plateforme Blockimmo.

Elea Labs, qui a fourni les données immobilières de la propriété, a pour objectif d’associer à chaque bâtiment une identité propre, « Property DNA », puis la sauvegarder et la stocker de manière décentralisée dans une blockchain.

“Avec le registre de propriété décentralisé « Property DNA », nous permettons aux utilisateurs de Blockimmo de prendre une décision d’investissement éclairée, basée sur des données de propriété complètes et validées. À l’avenir, Property DNA permettra une vérification numérique transparente et simplifiera, accélérera et réduira le coût des processus sur l’ensemble de la chaine de valeur du secteur immobilier.” a ainsi expliqué Martin Schnider, PDG d’Elea Labs.

Le mois dernier, BTG Pactual, une banque brésilienne, a annoncé vouloir lever 15 millions de dollars pour son nouveau jeton numérique ReitBZ adossé à des actifs immobiliers en difficulté au Brésil.